jeudi 27 juillet 2017

Throwback Thursday n°42

TBTL

Revoilà le rendez-vous du jeudi instauré par BettieRose sur son blog. Elle nous propose chaque semaine un thème différent et nous devons choisir un livre qui y correspond. Les thèmes sont assez larges pour convenir à tous les participants, l'essentiel étant vraiment de partager un roman qui nous plaît.

Cette semaine le thème est : France

France

Il y en a beaucoup qui peuvent correspondre à cette description il m' fallu un petit moment pour savoir de quel livre je voulais vous parler.
Il s'agit ici d'un livre jeunesse que j'aime beaucoup, tiré d'une saga écrit à deux mains par deux auteurs très connus de la blogosphère.
Ce premier tome met en lumière un jeune garçon, magicien à ses heures perdues qui fait partie d'une mystérieuse association. Vous voyez où je veux en venir ? Aller je vous laisse avec cette série absolument  géniale écrite par Erik L'Homme et le regretté Pierre Bottero.
C'est bourré d'humour, plein d'actions et à lire en parallèle avec le tome 2, consacrée à Ombe.

Couverture A comme association, tome 1 : La pâle lumière des ténèbresJasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !


mercredi 26 juillet 2017

Roi vampire

Titre : Roi Vampire
Auteur : Olivier Peru et Patrick Mc Spare
Edition : Scrineo Jeunesse

Paris, hiver 1190.


Couverture Les Haut Conteurs, tome 2 : Roi VampireDébarqués au coeur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but: retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques. Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland « Coeur de Lion » en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous !


Voici le deuxième tome de la série des Hauts Conteurs. Emballée par le premier opus, c'est avec plaisir que j'ai découvert celui-ci. Nous retrouvons Roland accompagné de trois autres compagnons de voyage, dont son mentor Mathilde. En route pour Paris afin de retrouver un des leurs, ils vont recroiser la route du vampire qu'ils avaient laissé pour mort dans le premier tome. 
D'autres personnages viennent enrichir notre petite troupe : un haut conteur muet, un "roi des ribauds" troublant, des vampires plus présents. Le charme de ce roman vient du fait que nous évoluons dans un Paris médiéval fort bien dépeint : la cour des miracles, la fête des fous et son cortège de débauches... Nous nous promenons au coeur de la ville comme si nous y étions. L'écriture fluide des auteurs y est pour beaucoup.
Côté intrigue c'est très riche également : le départ de Richard Coeur de Lion en croisade entraîne pour les trônes d'Angleterre et de France des changements que les vampires veulent exploiter. Les Hauts Conteurs vont devoir déjouer ces plans. 
Côté personnage, Roland évolue, moins enfantin, il devient plus perspicace et moins enclin à la naïveté. Mathilde, toujours égale à elle-même nous régale de bons mots. 
Je ne regrette qu'une chose, que la spécificité des hauts conteurs et leur "art du langage" ne soit pas davantage mis en avant. 
Ce roman reste néanmoins une valeur sûre de la littérature de jeunesse.

A lire pour les jeunes amateurs de fantastique-historique.

mardi 25 juillet 2017

TTT n° 32

Photo

Voici un rendez-vous hebdomadaire qui m'inspire bien. Organisé pour la première fois par le blog The Broke and the Bookish puis repris en français par le blog Frogzine, il s'agit de mettre en évidence notre top 10 sur un thème prédéfini.

Cette semaine, il s'agit de présenter Les 10 romans qui vous font envie (lu ou non) qui contiennent un nombre dans le titre (autre que le # du tome)

Deux parties pour ce top ten, les romans que j'ai lu et ceux dont j'ai entendu parler.

 Voici les romans que j'ai lu qui contiennent un chiffre:

  Couverture 101 dalmatiens  Couverture Minuit 2  Couverture Treize à la douzaine  Couverture Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée...    Couverture Mille femmes blanches, tome 1  

Et voici ceux que je souhaiterai lire ou dont j'ai entendu parler :


Couverture Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une      Couverture 1Q84, tome 1 : Avril-juin     

lundi 24 juillet 2017

La malédiction de Lady Walsh

Couverture Désenchantement, tome 1 : La malédiction de lady WalshTitre : La malédiction de Lady Walsh
Auteur : Lynn Viehl
Editeur : J'ai Lu
Série : Désenchantement

Brillante détective privé spécialisée dans le domaine du surnaturel, Kit ne manque pas de perspicacité. Et il lui en faudra pour pouvoir aider sa nouvelle cliente, lady Diana Walsh, qui se pense victime d’une malédiction. D’après Diana, la première épouse de M. Walsh lui aurait jeté un sort depuis l’au-delà… Après avoir mené l’enquête, Kit découvre un complot de grande ampleur. Mais ses investigations sont mises à mal par la présence de Lucian Dredmore, un mage aussi puissant que séduisant...


Voici le premier tome d'une série découverte sur le blog de Mélliane : Between dreams and reality.  Cette série, pourtant prometteuse a été arrêtée par son auteur par faute de lecteurs. Il n'existe donc que deux tomes et deux nouvelles. Ce qui est fort dommage car, bien que les tomes se finissent à chaque fois, la trame principale, elle n'est clairement pas terminée.
Dans un monde, très dix-neuvième où la femme n'a aucun droit, Kit est arrivée à créer sa propre affaire et elle offre ses services en tant que détective privé, proposant aux gens qui viennent la voir de les libérer des charmes et autres maléfices qui les empoisonnent. Car pour Kit, il ne fait aucun doute que la magie est une invention de mages cupides qui profitent de la crédulité des gens pour leurs vendre des envoûtements ou des sorts inefficaces. Elle n'a jamais été témoin d'un seul sort efficient et ne se prive pas d'en parler tout autour d'elle, s'attirant ainsi les foudres des divers lanceurs de sort, dont un des plus puissant : Lucian Dredmore, un des seuls mage mort autorisé dans la ville.
Ses recherches pour aider Lady Walsh l'amèneront à changer de point de vue et a accepté l'inacceptable. Entre enquête, magie, séduction et sociétés occultes, Kit aura bien besoin d'aide. 

Un scénario très bien écrit et une intrigue fouillée dans un monde victorien au parfum de steampunk empreint de magie, voici ce que nous offre l'auteur avec ce premier tome. Le vocabulaire, très spécifique, utilisé n'est pas très difficile à comprendre mais le roman est tout de même agrémenté d'un lexique qui nous permet de nous repérer plus facilement. L'action est quasi ininterrompue et on admire la vaillance de notre héroïne et son ingéniosité sans limite. 

Le couple formé par Kit et Lucian est très agréable, elle autonome et qui ne s'en laisse pas compter mais qui se transforme en guimauve lorsqu'il la prend dans ses bras et lui, sombre et mystérieux à souhait qui accepte de s'ouvrir et de tout risquer pour celle qu'il aime.
L'auteur tente bien un triangle amoureux, mais dans ce premier tome, il n'a pas beaucoup d'ampleur.
Mention spéciale à Harry que j'ai beaucoup apprécié et à la meilleure amie de Kit, Mme Eagle, toujours prête à aider voire à secourir notre héroïne dans les moments les plus tendus.
Au final, une excellente découverte et je me suis bien sûr empressée d'acheter le tome suivant et de le lire dans la foulée. Je regrette désormais que la série s'achève ainsi et rejoint les fans qui, je n'en doute pas, prient tous les soirs pour que l'auteur reprenne sa saga Désenchantement.

https://1.bp.blogspot.com/-ByBTmKnhvs4/WVtUHrh2ULI/AAAAAAAACEA/W_EjKYzNnTUmDf7avvpyrTlxOByt2C8qgCLcBGAs/s640/Challenge%2Bdes%2B52%2Bsemaines%2B-%2BCopie.png  https://4.bp.blogspot.com/-O66vIFnXzC4/WVq7RGd2G5I/AAAAAAAACCI/W-EaOVVwKo8SOIwExpoj8zjCawnsgb-nACPcBGAYYCw/s400/Game-of-Thrones-un-math%25C3%25A9maticien-aurait-devin%25C3%25A9-la-fin-de-la-saga-e1412168416507%2B-%2BCopie%2B%25282%2529.jpg  http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/d2_orig.png

dimanche 23 juillet 2017

Rien que pour la couverture n°21

Voici le rendez-vous instauré par Gribouille sur son blog, Les lectures de Gribouille, qui nous permet de présenter des couvertures de livres sur un thème donné. Ce rendez-vous a été repris également par Lianne, sur son blog : De livres en livres.
Les livres ne sont pas nécessairement en français et je ne les ai pas tous lu. J'ai juste flashé sur leurs couvertures.

Cette semaine j'ai choisi le thème : sabliers

Everless by Sara Holland

Couverture de Everlife, Tome 1 : Firstlife

The Golden Hourglass (Tales of Cubonia Book 1) by Ben Mar…

#wattpad #random PREMADES + PAID COMMISSIONS ALWAYS OPEN ;; CUSTOM REQUESTS CLOSED TEMPORARILY. My PMs were getting clogged and no one knows what a thread is anymore so voila!         #4o IN RANDOM   ➸  o7 / 13 / 16

Wanderer, Band 1: Sand der Zeit - Amelie Murmann


samedi 22 juillet 2017

Throwback Thursday n°41

TBTL

Revoilà le rendez-vous du jeudi instauré par BettieRose sur son blog. Elle nous propose chaque semaine un thème différent et nous devons choisir un livre qui y correspond. Les thèmes sont assez larges pour convenir à tous les participants, l'essentiel étant vraiment de partager un roman qui nous plaît.

Cette semaine le thème est : Tatouage


C'est avec quelques jours de retard que je participe au rendez-vous de BettieRose. En voyant ce thème, ce n'est pas d'un livre que j'ai envie de vous parler mais de toute une série dont tous les tomes tournent autour du monde du tatouage. 
Les Marked Men sont des jeunes hommes qui travaillent en tant que tatoueurs à Denver et nous suivons leurs aventures au fil des différents tomes. Découvert avec Rule le premier tome, je viens de terminer le dernier Asa, lorsque j'étais clouée au lit avec un lumbago. J'ai adoré en découvrir un peu plus sur cet univers du tatoo et du piercing.

Couverture Marked men, tome 1 : Rule    Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal.
Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.
Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?
L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

vendredi 21 juillet 2017

Everything, everything

Couverture Everything, everythingTitre : Everything, everything
Auteur : Nicola Yoon
Editeur : Bayard

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

J'ai lu ce roman jeunesse dans le cadre des prix Livraddict. En effet, le forum proposait cinq titres dans différentes catégories et je me suis laissée tenter par les romances. Au final, même si ce n'était pas mon choix principal, c'est everything qui a gagné avec 39 % des voix.
Madeline est une enfant bulle, son système immunitaire défaillant la contraint à vivre dans une atmosphère sécurisée. Elle ne sort jamais de chez elle et seule sa mère, son infirmière et un ou deux professeurs triés sur le volet peuvent l'approcher. A dix-sept ans, elle ne connaît rien du monde extérieur. Tout va changer le jour où de nouveaux voisins arrivent. Parmi eux, Olly, l’aîné des enfants est un jeune homme charmant et plein d'entrain, ils commencent à communiquer par gestes puis par mail et finalement l'infirmière de Madeline laisse Olly enter dans la bulle. Une relation complexe se nouent entre les deux adolescents qui va remettre en question le monde de Maddy, bien plus qu'on ne peut l'imaginer...
Ce roman ne m'a pas bouleversé autant que ce que j'attendais. Il joue sur la corde sensible de la maladie et de l'isolement forcé. De bonnes questions sont posées : Vaut il mieux vivre une vie entière enfermée loin de tout ou vivre peu de temps en profitant de tout. L’écriture est simple et agréable et l'intrigue bien trouvée. L'évolution de la situation entre les deux jeunes gens est prévisible mais pas désagréable. Il y a peu de personnages ce qui fait que nous avons l'impression de vivre en vase clos (normal avec une personne dont les mouvements sont restreints). Le roman est agrémenté d'illustrations diverses : une lettre, des mails, la page de garde d'un roman... qui sont bien agréables.
Ce qui m'a le plus surprise c'est le dénouement, je ne m'attendais pas à ce rebondissement. Cela donne une autre vision d'un des personnages principaux et donne un éclairage nouveau à ce que vit cette jeune fille. 
Ce titre n'était pas mon préféré parmi la sélection de la catégorie romance, mais il reste une agréable découverte et je ne regrette pas mon achat.